La restitution.

A- Introduction:

Restitution c'est l'action de restituer, de restaurer, de remettre en place ce qui doit y être, de remettre à autrui ce qui lui appartient ; c'est l'action de faire réparation d'un tord commis. La restitution est bel et bien une institution divine qui constitue dans un cadre spirituel de réparer une injustice commise envers son prochain, à remettre au propriétaire ce qu'on lui a volé (pris sans permission, pour ceux qui préfèrent cette expression) ou confisqué volontairement et sans son consentement. L'Apôtre Paul le dit si bien dans son épître aux Romains, chapitre 13 verset 8 " Ne devez rien à personne, si ce n'est de vous aimer les uns les autres; car celui qui aime les autres a accompli la loi. "

Les plus spirituels diraient ici " qu'il n'y a plus de condamnation pour ceux qui sont en Christ " ; c'est une vérité, indiscutable et même qui n'a pas besoin d'être prouvée! Et bien elle n'a pas besoin d'être prouvée, car être en Jésus c'est avoir fait le pas de la repentance, la repentance quant à elle implique un regret des mauvaises actions du passé et un désir ardent de faire réparation à tous ceux à qui l'on a fait du mal. L'exemple de Zachée en dit plus:

Luc 19.v2-10 Et voici, un homme riche, appelé Zachée, chef des publicains, cherchait à voir qui était Jésus; mais il ne pouvait y parvenir, à cause de la foule, car il était de petite taille. Il courut en avant, et monta sur un sycomore pour le voir, parce qu'il devait passer par là. Lorsque Jésus fut arrivé à cet endroit, il leva les yeux et lui dit: Zachée, hâte-toi de descendre; car il faut que je demeure aujourd'hui dans ta maison. Zachée se hâta de descendre, et le reçut avec joie. Voyant cela, tous murmuraient, et disaient: Il est allé loger chez un homme pécheur. Mais Zachée, se tenant devant le Seigneur, lui dit: Voici, Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens, et, si j'ai fait tort de quelque chose à quelqu'un, je lui rends le quadruple. Jésus lui dit: Le salut est entré aujourd'hui dans cette maison, parce que celui-ci est aussi un fils d'Abraham. Car le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu.

 Ayant compris le principe de la repentance, Zachée se dit en lui-même, et ce spontanément ; Seigneur… je veux restituer… De nombreux passages dans l'ancien testament parlent de restitution :

Exode22.v9 Dans toute affaire frauduleuse concernant un boeuf, un âne, un agneau, un vêtement, ou un objet perdu, au sujet duquel on dira: C'est cela! la cause des deux parties ira jusqu'à Dieu; celui que Dieu condamnera fera à son prochain une restitution au double.

Proverbes6.v 30-31 On ne tient pas pour innocent le voleur qui dérobe Pour satisfaire son appétit, quand il a faim; Si on le trouve, il fera une restitution au septuple, Il donnera tout ce qu'il a dans sa maison.

 

L'institution de la restitution au milieu du peuple de Dieu fut si importante que Dieu trouva le moyen de permettre la restitution même dans le cas ou l'on n'a plus de contact avec celui à qui on doit réparation, comme nous le découvrons dans:

Nombre 5.v8 : S'il n'y a personne qui ait droit à la restitution de l'objet mal acquis, cet objet revient à l'Éternel, au sacrificateur, outre le bélier expiatoire avec lequel on fera l'expiation pour le coupable.

 

Le chrétien devrait restituer tout ce qui ne lui appartient pas, c'est un principe accompagnateur de la repentance! Découvrons d'avantage :

B- Ce que Dieu dit au sujet de la restitution.

Genèse 20.7 Maintenant, rends la femme de cet homme; car il est prophète, il priera pour toi, et tu vivras. Mais, si tu ne la rends pas, sache que tu mourras, toi et tout ce qui t'appartient. Il s'agit ici d'Abimelec qui par manque d'information, avait pris la femme d'Abraham. Il fallu une restitution immédiate pour qu'Abimelec et toute sa famille soit épargner de la colère de Dieu.

Ezékiel 33.v14-15 Lorsque je dis au méchant: Tu mourras! s'il revient de son péché et pratique la droiture et la justice, s'il rend le gage, s'il restitue ce qu'il a ravi, s'il suit les préceptes qui donnent la vie, sans commettre l'iniquité, il vivra, il ne mourra pas.

Romains 13.v8 Ne devez rien à personne, si ce n'est de vous aimer les uns les autres; car celui qui aime les autres a accompli la loi.

Au regard de ces passages bibliques, il revient à dire que la restitution est :

a- Le moyen divin de correction.
b- Le moyen de pratiquer et d'appliquer la justice de Dieu.
c- La clé de la porte du réveil personnel.
d- Le second pas logique déterminant manifestant la repentance sincère.
e- Un frein à la méchanceté.
f- Une promotion de l'amour fraternel.

 

C- Quelques obstacles à la restitution.

a- L'obstacle qui prendrait la tête de liste serait une repentance inachevée,
car la repentance est en réalité le point final d'une conversion, laquelle est un processus !
1- Un cœur rétrograde.
2- L'orgueil et la fierté de l'Homme.
3- Manque de foi et de crainte de Dieu.
4- Le fait de toujours remettre à demain.
5- L'ignorance engendrée par le manque de conseils.

 

D- Bénédictions liés à la restitution :

a- La paix de Dieu et la paix avec Dieu.
b- La croissance de la foi en Dieu, le bon pourvoyeur.
c- Une conscience tranquille dans la prière.
d- La guérison physique et spirituelle.
e- La bénédiction matérielle.

 

E- Conclusion.

 La restitution est une institution divine, ayant pour but de promouvoir la justice de Dieu et la paix au milieu des humains, l'équité dans les relations quotidiennes. La restitution devrait s'appliquer même dans les plus petits détails de la vie, car pour être fidèle dans les grandes choses, il faut d'abord l'être dans les petites. Que le Dieu en qui nous avons la restitution de notre autorité jadis perdu dans le jardin d'Eden, nous apprenne à vivre en respectant le principe de la restitution!

 

Chibiy Tchatchouang