Prends courage

Exhortation: Ne crains pas, crois seulement.

Marc 5:35-42

Comme il parlait encore, survinrent de chez le chef de la synagogue des gens qui dirent : Ta fille est morte; pourquoi importuner davantage le maître? Mais Jésus, sans tenir compte de ces paroles, dit au chef de la synagogue : Ne crains pas, crois seulement… Et il ne permit à personne de l'accompagner, si ce n'est à Pierre, à Jacques, et à Jean, frère de Jacques. Ils arrivèrent à la maison du chef de la synagogue, où Jésus vit une foule bruyante et des gens qui pleuraient et poussaient de grands cris. Il entra, et leur dit : Pourquoi faites-vous du bruit, et pourquoi pleurez-vous ? L'enfant n'est pas morte, mais elle dort. Et ils se moquaient de lui. Alors, ayant fait sortir tout le monde, il prit avec lui le père et la mère de l'enfant, et ceux qui l'avaient accompagné, et il entra là où était l'enfant. Il la saisit par la main, et lui dit : Talitha koumi, ce qui signifie : Jeune fille, lève-toi, je te le dis… Aussitôt la jeune fille se leva, et se mit à marcher; car elle avait douze ans. Et ils furent dans un grand étonnement)

Dans la vie chrétienne, nous sommes confrontés à beaucoup d'obstacles qui ont pour but soit de nous édifier, de fortifier, d'affermir, où bien même d'éprouver notre foi. De nombreux chrétiens succombent cependant devant ces épreuves et se détournent de la foi. Ceci se manifeste par le découragement, le désespoir, entraînant la rétrograde; l'abandon total de la foi. Par contre, celui qui garde son sang froid devant ces situations, en sort victorieux comme le Seigneur Jésus face à la mort de la fille du chef de la synagogue.

Examinons un peu le comportement et la méthode du Seigneur pour parvenir à la victoire.
Premièrement les gens viennent annoncer la mort de la fille de Jairus pendant qu'il était là à supplier le Seigneur de venir guérir sa fille, lui demandant ainsi de ne plus importuner le maître. Cette annonce faite à Jairus alors qu'il présentait sa demande à Jésus, constitue vraisemblablement un obstacle réel à la prière et l'attente à Dieu! En d'autres termes, tu as des problèmes, les épreuves sont là, mais ton entourage aura tendance à te tirer en arrièrent, d'aucun feront même de ton problème les leurs, par pour t'apporter une solution, mais pour te signifier de t'arrêter! Tu ne peux pas empêcher personne de donner son rapport: Les gens en parlerons que tu le veuilles ou pas. Ce pourrait être des paroles qui inciteront la crainte, la peur, le découragement et l'échec. Comme l'annonce faite à Jairus! Mais le Seigneur Jésus nous enseigne comment agir devant ces situations et ces paroles dans ce texte de Marc. verset 36 Mais Jésus, sans tenir compte de ces paroles, dit au chef de la synagogue : Ne crains pas, crois seulement.

Leçon 1: il ne faut jamais face aux difficultés, aux épreuves tenir compte des paroles qui suscitent le doute, le découragement que rapporte ton entourage. Il ne faut pas tenir compte des symptômes de la maladie, ni ses manifestations, mais il faut seulement croire en la guérison.

Leçon 2: il ne faut jamais craindre, car la parole dit: c'est ce que je crains qui m'arrive, si tu crains à la vue des symptômes :
- que la maladie va t'emporter alors elle t'emportera.
- que la situation est grave qu'il n'y a plus d'issue alors il n 'y aura plus pour toi d'issue. Tu dois garder ton sang froid et espérer, car l'espérance produit la persévérance et la persévérance la victoire dans les épreuves.

 

Leçon 3 : il faut garder son calme, car le Seigneur appelle nos agitations des bruits et non des Prières 39 Il entra, et leur dit : Pourquoi faites-vous du bruit, et pourquoi pleurez-vous ? L'enfant n'est pas morte, mais elle dort Devant le Seigneur la maladie n'est que temporaire, passagère, mais la vie demeure. Les situations sont devenues terribles, mais pour le Seigneur elles ne font que dormir c'est-à-dire le problème ne se manifeste pas, car ce qui dort, ne se manifeste pas seul ce qui est debout peut se manifester. Dieu ne regarde pas le problème, mais Il voit plutôt la victoire qui est derrière le problème, il voit la solution. Alors mes bien-aimés comment peux-tu craindre ce qui ne bouge pas? Sois sans crainte et laisse le Seigneur agir. 41 Il la saisit par la main, et lui dit : Talitha koumi, ce qui signifie : Jeune fille, lève-toi, je te le dis. 42 Aussitôt la jeune fille se leva, et se mit à marcher; car elle avait douze ans. Et ils furent dans un grand étonnement.)
Lorsque le Seigneur aura levé sa main dans ta vie et prononcé cette parole Talitha koumi, (ce qui signifie : Jeune fille (mon enfant l'heure de ta délivrance a sonnée, car j'ai vu tes souffrances et toutes les douleurs que t'arrachent les épreuves, les obstacles et les pharaons d'Egypte, mais maintenant lève-toi et contemple le résultat de ta persévérance) Lève-toi et il n 'y a rien qui pourra empêcher que ta lumière brille, car on ne peut cacher la lumière du soleil et on n'allume pas la lampe pour la mettre sous la table mais sur la table afin qu'elle éclaire.
Le verset 42 nous dit que Aussitôt la jeune fille se leva, elle se mit à marcher, donc bien-aimé, lorsque le Seigneur l'aura déclaré, les choses se mettront en marche et la vie reprendra son cours. Ainsi même si tes amis sont loin et tu es encore là où tu es, crois seulement, même s'il n'y a plus rien à dire crois seulement, aussi longtemps que tu as le souffle de l'Eternel en toi continu seulement à croire et tu verras la Gloire de Dieu se manifeste.

Ainsi mes frères et soeurs, soyez sans crainte, mais croyez seulement, beaucoup n'arrivent pas à la matérialisation de leur victoire et bénédiction tout simplement parce qu'ils tiennent compte tes paroles des hommes ´´… on n'a dit que, on dit que… `´, et ils observent ce que les symptômes des maladies et les problèmes leurs présentent pour influencer leur foi et attachement au lieu de regarder vers la solution.

 

Cyril Calvin Tiena D.

Vers le haut