L'OBEISSANCE À LA PAROLE DE DIEU. Au sujet de la dîme

Je rends grâce à Dieu qui me donne l'occasion enfin de partager ce témoignage. J´avais 17 ans lorsque je me suis décidée de payer la dîme de mes revenus. Tout à commencé par mon état de santé précaire, j´étais très maladive, si bien que je ne pouvais continuer mes études.
Et un jour, alors que j'étais internée dans un Centre de Santé, un homme de Dieu est venu me rendre visite et prier pour moi. Mais avant de le faire, il me demanda pourquoi j'étais toujours malade; je ne savais que lui répondre. Il m´enseigna donc sur les principes de la dîme en Malachie 3 et 4 : 2-3.
Après cet enseignement je pris la ferme décision qu'à partir de ce jour, je payerai la dîme de tous mes revenus. Bien que je ne travaillais pas à cette époque, je donnais pour autant la dîme de tout ce que je recevais des autres.

À ma grande surprise, la fréquence de maladie diminua très considérablement, il faut noter qu'avant j'étais hospitalisée toutes les deux semaines ! Mais dès lors ce n'était plus le cas ; je pu donc poursuivre mes études quatre ans durant sans maladie, ensuite je fut embauchée, recevant un bon salaire, je continua de payer ma dîme (le dixième de mon revenue selon la Parole du Seigneur).

C´est en bref mon expérience personnelle au sujet de la dîme. Je voulais partager ceci avec mes frères, afin de les exhorter à la pratique de la Parole de Dieu en ce qui concerne la dîme, parce que c´est aussi la garantie que Dieu nous donne quand Il dit: "il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir" (OFFRANDES, DONS, LIBERALITE, etc... dans la maison de Dieu ouvrent les bénédictions divines).Bien évidement, cette action n'est valable que lorsqu'elle est motivée par l'amour et la foi en Jésus-Christ.
Malgrés le taux de chomâge qui demeure élevé dans mon pays d'origine (Republique Démocratique du Congo), je n'ai jamais manqué d'emploie. Selon Proverbe 12.27b, l'activité a toujours été source de trésor pour moi.

Je crois par ailleurs, et ce très fermement que ma fille et moi sommes aujourd´hui en Europe, par la force de Dieu qui a ouvert des portes de bénédiction pour moi au pays, et continue de le faire ici; et je sais qu´il en fera encore plus.

Mon exhortation n'est cependant pas de mettre juste une partie de la Parole de Dieu en pratique, mais la totalité des Saintes Ecriture, afin de bénéficier de toutes les bénédictions qu'elle renferme.
Que Dieu benisse son peuple!

Sœur Frida